World Arnis Doblete Rapilon

Arnis Kali Summer camp 2016 – jour 1

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Jour 1 : au début était le commencement…

Alors… qu’est-ce qu’on fait today ? Quel est le menu ?

Sous un magnifique soleil, tant vanté par notre hôte Grégoire Grès (Master Gre Gre pour les intimes) c’est finalement un réveil musculaire de première classe en mode tai chi que nous offre Dani.

Un peu de course à pied. Puis on prend l’eau. On la montre au soleil (toujours en lui faisant face) .

Le teint halé, voire orangé, je me suis souvenu à ce moment-là d’un reportage sur les Oran Outan à Bornéo dont les chercheurs se demandaient s’ils priaient l’astre solaire à son lever, en tendant les bras vers le ciel. Que néni. Ces braves bêtes dont je me sens proche en ce début de matinée profitaient simplement de la chaleur des premiers rayons de soleil comme nous le faisons en cet instant précis.

Phase 2 : On répand les cendres en tournant le dos au soleil….

Joao !?… c’est quoi cette truelle ??… non Joao… Non, non. Nous ne faisons pas de ciment ni de mortier. Le soleil est bien là, mais l’eau et les cendres. C’est une métaphore !…

Bref. Le réveil musculaire continue…

Quelques transmissions de pneu plus tard… le menu du jour.

De la technique bien entendu. De la bonne humeur  De la convivialité assurément. 😀
Et…. des pompes.

  • En entrée. On ne s’aligne pas centré sur le maître — 10 pompes ptlm*
  • Seconde entrée. On ne se regroupe pas assis autour du maître dans le temps imparti (5″) — 20 pompes ptlm*
  • Nota bene : on est solidaire, sinon tout le monde refait, plus 10 pompes ptlm* de pénalité !

En plat principal

  • Un « Tuparlelalor ketarienadire » peut être offert à tes amis — pour 30 pompes ptlm*
  • A noter que pour la commande précédente, tu peux ajouter ad libitum des paquets de 5 pompes ptlm* à tes amis que tu aimes avec un simple mot, un respiration marquée qui n’a rien à faire ici, etc. Liste non exhaustive. Nous avons toutes les saveurs. Consultez notre serveur.
  • Franck : plat spécial à emporter commandé pour l’occasion. Un « éssionfécomessa » mais la maison n’en avait plus en stock. Il ne nous restait plus qu’un « pandanlédan** » à la sauce bafajustée.(c’est normal, il faut toujours commander groupé des « jeçuicekedimommaître »)

Desserts en réapprovisionnement

  • A noter que nous n’avions plus pour Nicolas des pompes pmts*** (réapprovisionnement prévu demain, sans faute !)

* ptlm : pour tout le monde

** le goût du pandanlédan peut surprendre si vous n’en avez jamais goûté. Généralement vous en aurez sans vous y attendre. C’est la surprise du chef. Beaucoup de caractère et très fort. Nous vous recommandons une consommation avec modération, voire parcimonie… Pas plus d’une par jour !

***pmts : pour moi tout seul
A part cela. Entraînement, dépassement de soi. Le plaisir de pratiquer , convivialité, bonne humeur , et le plaisir de retrouver les amis sont présents immédiatement comme tous les ans.

Découverte de l’arnis doblete rapilon pour les nouveaux, ou perfectionnement pour les plus anciens. Tous ont pu trouver en cette journée, de la technicité ponctuée de culture martiale exceptionnelle de Maître Dani Faynot. Mais également un peu de l’histoire passionnante de Gran Master José Ména et des Philippines.

Entité de combat. Absorption. Désarmement. Couteau. Bâton. Explicite. Implicite !?…
Christophe, ça va !? C’est assez explicite ??
Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Et bien venez nous retrouver ! La famille se trouve à Lanuéjouls. ^^.

Comme toujours la cohésion de groupe que nous connaissons tous se fait très rapidement. Les nouveaux sont intégrés à la famille comme s’ils avaient toujours été présents. Finalement cette journée est passée si vite, que nous voici déjà à demain.
Bonne nuit les petits !

 

Article de Sylvain Garcia
Photo de Valérie Rochery

Stage-jour1-2016

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email