World Arnis Doblete Rapilon

Stage en Aveyron – jour 2

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Lundi 11 août 2014.

Levée 6h00 et après petit déjeuner pris à l’hôtel direction la vayssière sur le lieu d’entraînement, un terrain privé tondu pour l’occasion .
Tout le monde est déjà là et en train de s’échauffer et s’étirer .

Dani Faynot arrive se positionne en plein milieu du champ et demande au stagiaire de se mettre en ligne face à lui , celui-ci nous demanda si l’ensemble du groupe positionné par rapport à lui est équilibré ? Ce qui n’était pas le cas, donc à plusieurs reprise il se repositionne dans le champ et redemande à ce que les participants soient devant lui en ligne de façon égale et homogène. Ceci nous fais comprendre qu’il faut une cohésion et une certaine discipline dans les arts martiaux.

Ensuite Dani donne quelques instructions et le premier exercice de la matinée est de suivre un parcours et simuler une course poursuite avec un couteau. Déjà ça commence bien le corps à peine réveillé qu’il faut se mettre à cavaler mais bon exercice de mise en situation !

Master Dani Faynot

 

Viens une partie échauffement. En groupe avec des aller et retour sur le terrain, additionné d’une partie de dextérité au bâton. L’idée étant de faire pivoter en l’air et de rattraper celui ci sans le faire tomber tout en avançant d’un bout à l’autre du terrain. A chaque fois qu’un participant fait tomber un stick tout le groupe fait des pompes ou des exercices de renforcement musculaire SUPER ! Il y a toujours un gars pour faire tomber son stick …

La matinée s’enchaîne sur des ateliers au total de 4. ( couteaux, solo baston , doble baston, dulo dulo). Chaque groupe de 4 à 5 pratiquants commence à travailler avec chaque instructeur . Pour ma part, je me trouve pour commencer dans le groupe de travail de Jean-David pour travailler le double bâton . L’exercice consiste à parer 3 attaques simple. Je ne connais pas tout le monde et c’est à ce moment que je me rend contre que les niveaux de pratiques sont différent. Après un 20 minutes de pratiques on change d’atelier .

Je passe sur le l’instructeur ( travail au couteau ) avec François « mon instructeur  » avec qui j’ai l’habitude de travailler. Celui-ci nous montre une technique d’absorbsion suivi d’un contre au visage. Je commence à travailler avec un participant quand tout à coup François souhaite nous remontrer un détail technique ! Celui-ci parlant beaucoup pendant la demo, je remonte l’exercice et par malheur sur le contre au visage je lui embroche l’arcade à droite avec mon couteau d’entraînement dont la pointe est assez pointue. Les gens autour de nous bien sûr nous regarde et s’arrête net ! Je sens le malaise monter en moi en voyant le visage de François se maquiller de rouge. Celui-ci me dit : « Non non! T’inquiète c’est rien !! » Je réplique en disant : « Si si viens avec moi ! On va faire quelque chose quand même ! » Je l’emmène avec précipitation vers ma trousse de soins et lui poser une mèche hémostatique et un pansement . Un fois le saignement arrêté nous retournons à l’atelier ou Dani a pris le relais.

François Guerreri

FV5B1350

Sur l’atelier suivant nous travaillons avec Lionel le solo baston. L’exercice est simple parade puis contre. De tant à autre Dani intervient pour rappeller des points clefs ou recarder l’exercice.

Lionel Froidure instructeur arnis kali

FV5B1356

Le dernier atelier est dirigé par Greg. ( dulo dulo ). Chose que j’ai très peu travaillé, voir pas du tout. Je comprend vite que l’exercice et travail est quasiment le même qu’au double bâtons c’est la distance qui change et on est dans une nature de frappe qui est la percussion sur des zones bien ciblées . Dani observe comment je bouge lors des échanges avec Greg et me reprend sur ma façon de bouger pendant la garde ainsi que les défaut à effacer totalement. Cette façon de faire de Dani est très appréciable car celui-ci tourne dans chaque atelier, observe et corrige, donne des conseils et réajuste en fonction des situations.

FV5B1338

La matinée se termine par un module d’enseignement dirigé par Lionel. Un exercice en solo baston. Simple travail de frappe :  » le jab », ainsi qu’un travail de percussion au sol chose qu’utilisait beaucoup master José Mena . Le deuxième travail consiste à travailler à 2 et de créer l’opportunité toujours au bâton simple afin d’avoir une ouverture et contre attaquer sur son opposant . Ce training matinal se termine par un débriefing général fait par Dani suivi d’un salut aux instructeur et master. L’ensemble des pratiquants se dirigent vers leur sac et commence à prendre des notes, des choses importantes rappelées par Dani. Cela permet de se souvenir des techniques et surtout de capitaliser un savoir faire.

12h 30. Arrive le temps du repas. Tout le monde se retrouve autour de la table pour un délicieux plat préparé par la femme de Lionel , celle-ci est Philippines et chaque repas du midi sera une spécialité de là-bas (plat et dessert ). Ce jour le plat principal est du riz Adobo de poulet (Manok) la façon de manger aussi fourchette et cuillère à soupe , le dessert est une salade de fruit que j’ai déjà mangé aux Philippines, le dessert est pratiquement glacé .

Anna

L’après-midi est consacré aux instructeurs, le but étant d’apprendre à enseigner suivant une méthodologie d’enseignement avec les techniques adapté au public concerné . La veille chacun d’entre nous à été désigné dans un groupe de travail . Le travail est le suivant : mettre en évidence la façon d’enseigner ( centré sur l’ELEVE ou le MAÎTRE ) mode d’enseignement EXPLICITE ou IMPLICITE avec mise en situation réel . Pour ma part je suis complètement novice en la matière. L’exercice paraît insurmontable ! Chaque participant doit préparer un module d’enseignement et le présenter. Chaque présentation est filmée et décortiquée en fin de session. Les participants sont plus ou moins à l’aise avec ce travail , celui-ci est assez productif et fait ressortir tout les défauts à corriger et surtout une bonne mise en bouche de ce qui nous attend pour le reste de la semaine. Cet exercice a été pour moi très intéressant. J’ai appris surtout qu’il existait plusieurs façons d’enseigner. La journée se termine par le visionnage des différentes présentations.

stage instructeur arnis kali

Retour dans nos quartiers au riv´ hôtel, juste le temps de prendre une douche et direction le restaurant du centre ville ( village). Le repas est correcte et à un prix abordable. Une fois le repas terminé retour à l’hôtel, pour une bonne nuit de sommeil avec le corps pleins de courbatures et de douleur…

A demain pour de nouvelles aventures.

Article écrit par Jérémy Laurent pour www.arnis-kali.com - ceinture marron WADR

FV5B1318

JD instructeur ARnis KAli

FV5B1384

Greg instructeur ARnis KAli FV5B1404  FV5B9833

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email