Passez votre MBA à la D.A.N.I University

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Nota Bene 1: Je pratique et enseigne différents arts martiaux issues de différentes cultures. Si je respecte scrupuleusement la tradition de chaque art de combat et la culture dont il est originaire, je pratique l’art du combat d’une manière totale; sans limites, sans frontière et en total liberté d’expression. Je ne fais plus aucune difference dans ma pratique.

NB2: J’utilise le terme japonais «budo » pour décrire la démarche qui consiste à utiliser un/des arts de combat comme une voie d’accomplissement de l’individu. Pour moi, «Budo» est aux arts martiaux ce que «poisson» est aux espèces animales respirants avec des branchies; même si nous pouvons noter deux ou trois détails qui différencient un requin blanc d’un poisson clown… tel un combattant de jiu-jitsu et un adepte du Grave Maga.

MBA pour Master En Budo et Apprentissage

Dans le « monde » du travail, être dépositaire d’un MBA (Master in Business Administration ) est un signe de compétence et de savoir… à défaut parfois de savoir-faire « mais ceci est une autre histoire ». Il s’agit du premier diplôme qui sanctionne… c’est une jolie image de « sanctionner une réussite »…
…Donc … qui sanctionne, non pas une somme de connaissance, mais une capacité à maitriser et surtout à appliquer des savoirs pour un résultat. Un « master » de quoi que ce soit est avant tout une personne capable, et souvent coupable, d’indépendance. Indépendance de re-flexion et extension, de ré-flexion, de reflex-ion et de Soupalonion Y Crouton! pourquoi pas.

Ce que je propose à mes élèves… non, pour être honnête, la réalité c’est que je n’ai pas d’élèves en fait!
… sincèrement j’ai pas le temps. Parlons plutôt d’apprentis et en plus ils ne sont pas à moi! « mes élèves » quelle aberration aliénante pour les deux parties, mes amis et mes enfants ça se justifie, mes ennemis et Félicie… aussi.

Revenons à nos dragons

Je propose donc un MBA plus spécifique; à savoir un Master en Budo et Apprentissage. Chaque mot a son importance. «Master» fait reference à la maitrise de son sujet dans un niveau de compétence mais aussi dans la capacité à utiliser cette aptitude avec liberté et créativité. «Master en Budo» pour clairement définir que nous concentrons notre recherche dans un domaine du genie humain qui est le «Budo». Cette « voie des armes » n’est pas une fin en soi mais un moyen d’acquérir des «pouvoirs faire » qui nous permettent d’accomplir plus de choses au-delà de la pratique d’un de combat.

«Master en Budo et Apprentissage» fait reference au fait que nous étudions l’apprentissage comme une discipline et un savoir qui s’articule avec le Budo. En claire: Comment prendre avec soi les aptitudes, attitudes et latitudes de la voie des armes et des larmes, puis comment utiliser cette faculté d’apprentissage comme une arme de survie dans tous les compartiments et tout au long de notre vie pour vivre et mourir le mieux possible.

Savoir apprendre est au centre du concept même de Budo.

Le problème que tout étudiant en budo rencontre à un moment donné est la limite de son apprentissage et la limite de l’enseignement de son professeur… mais surtout la limite de notre capacité à dé-passer ou transcender l’enseignement de notre maitre ou professeur. L’instant de solitude est profond pour celui qui découvre que l’horizon est vide. L’est-il vraiment, ou bien sommes nous aveuglé par les evidences?

attar2« Ayant bu des mers entières, nous restons tout étonnés
que nos lèvres soient encore aussi sèches que des plages,
Et toujours cherchons la mer pour les y tremper sans voir
que nos lèvres sont les plages et que nous sommes la mer ».

Attâr, poète mystique soufi perse

 

Je sais que cette image raisonne en chacun de nous. L’oiseau à beau avoir des ailes, elle restent une décoration encombrante tant qu’il ne plonge dans le vide, sans certitude de l’instant qui vient. J’ai la sensation que mon obligation morale est de préparer mes élèves à la liberté. Après, il faut un vide pour s’envoler, afin d’éviter la mort du cormoran qui se pose sur le pont d’un bateau sans pouvoir ouvrir ses ailes à nouveau.

Exemples d’indépendance: Les Grands Masters aux Philippines s’auto-proclament. Après une phase d’opposition plus ou moins violente ils gagnent une re-connaissance par leurs « pairs ». Attention, certains arts martiaux ne conçoivent la reconnaissance que par les «pères», mais nous savons grace à Freud qu’il ne peut y avoir d’emancipation sans symboliquement «tuer le père». Il est intéressant de noter que lorsque la reconnaissance vient des paires, la relations avec les pères n’a pas besoin de se construire dans l’opposition systématique mais qu’il est possible de construite une relation adulte-adulte tout en conservant la structure tribale qui sert de base aux écoles d’arts martiaux et qui garantit souvent leur survie face au changement.

Je revendique donc avec toute liberté et sans aucun besoin d’approbation ma démarche d’enseignement. Il s’agit pour moi d’un parcours initiatique qui repose sur une problématique simple: La raison d’être ultime d’un art martial est de tuer l’ego pour accéder à plus de liberté. Cette liberté est elle-même bâtie sur la découverte des réalités universelles et la capacité à transférer un savoir d’un champ d’expérience à un autre. Les progrès sont mesurés sur la seule échelle que l’on ne peut que difficilement trahir qui est l’efficacité. Ma démarche part du principe que certaines lois, certaines vérités sont universellement transposables, avec les nécessaires ajustements.

« Ma liberté, longtemps… »

L’apprentissage consiste à isoler les briques de la connaissances et les pierres angulaires du savoirs, de les tester au feu de l’universalité puis d’experimenter, corriger, créer des connections et de bâtir des chateaux de cartes universellement transposables dans l’instant du combat. Ensuite vient de temps d’utiliser ce savoir à des fins plus utiles. N’utiliser le radeau que pour traverser le fleuve, puis abandonner cet outil car il sera toujours temps d’en fabriquer un nouveau pour un autre usage au moment opportun. Le budo est un outil d’apprentissage, pas une fin en soi. Lorsqu’il est finalement intégré il devient comme une autre langue vivante que nous utilisons lorsque le besoin se présente. Un couteau suisse!

Universalité

800px-autel_tricephale_museestremi_reims_1131aL’archetype du génie universel est la figure celte mythologique Lugh, « Le multiple artisan » , celui qui arriva en dernier au banquet des Tuatha Dé Danann et ne fut reçu que parce qu’il était aussi bon que le meilleur mais dans toute les manifestations du genie humain. Michelangelo en est une incarnation, Jean D’Orgeix fut mon maitre en la matière.

Maitriser l’apprentissage est au coeur du génie humain. C’est la clé de voûte qui soutient l’architecture du savoir. Maitriser l’apprentissage est le levier de la liberté de penser, de faire, d’évoluer. Apprendre à ses/ces élèves à être indépendants c’est la mort du professeur, la naissance du maître de vie. Mais peut-il en être autrement et peut-il être autre chose, le maitre? Peut-il naître autrement qu’en mourant en tant que professeur?

Es-tu prêt toi le professeur vénéré par tes élèves et ta fédération à mourir dans ce rôle confortable pour renaitre dans la peau du troubadour et du chercheur de vérité? Pas si sûr… Je sais les noms de mes amis qui le font. Ils se nomment Philippe, Phil, Phil, Greg, JD, Lilian, Lio, Francois. John The Revelator!

John et PetitNico tu comprends, Groniko tu com-prends dans les dents mais tu es grand et noble et ca va venir. Ce que je veux exprimer c’est que l’enseignement est un échange unique de personne à personne. Une communion des energies. Un maitre du budo doit choisir entre la lumière ou l’ombre. Je suis un guerrier de la lumière, je le revendique et je choisis mon camp. Je combat les demons, l’obscurantisme et la bêtise.

Je stigmatise! Oui c’est la nature des arts du combat d’aller au combat justement, car c’est là que se trouve, si ce n’est la vérité, mais au moins son instant. Le budo est confrontation et nous devons nous en réjouir.

Richard, peux-tu rejoindre ce peloton? Tu as tout les elements techniques et intellectuels mais il te manque le coeur de te jeter à l’eau, mon ami. Non pas de ta faute mais de ton attitude justement et un manque de discernement pour reconnaitre les vérités universelles et les lois que l’on doit transgresser. Parfois être trop bon élève nous écarte de cette liberté. Apprendre par/pour nos père, nos oncles, nos frères avant de recevoir l’accolade des pairs. Un grand-père partage sa sagesse avec bienveillance mais le feu est trop bienveillant pour être salvateur. Tu dois te bruler les ailes pour gagner ta place de liberté.

What the f… is he freeekin’ talking about?????

Prendre-avec soi, re-naître avec

Bien entendu cette étape est disponible à partir du moment où l’étudiant est capable de puiser l’eau qui lui est présenté. Il ne s’agit pas de l’école maternelle des arts martiaux. Cela ne veut pas dire qu’un tel apprentissage doit être restreint aux seuls « Black belt » et autres sorciers vaudou. Nous parlons ici d’apprentissage instinctif, de co-naissance, naître avec et non pas n’être avec… rien. Ils s’agit souvent de re-naitre avec, ou de re-co-naître.

« Personne ne peut fuir son coeur. C’est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu’il dit »
Paulo Coelho, l’Alchimiste

jain-symbols_1Venir ou monde, re-venir au monde ou identifier le monde tel qu’il est. Le bouddhisme par la meditation touche l’illumination, la comprehension universelle dans un instant de claire voyance. Parfois, dans la pratique et la fatigue, le mouvement rejoint le temps. L’instant s’arrête et se pose pour une fraction de temps non linéaire; c’est une fenêtre de compréhension qui s’entre-ouvre.

A moi de la saisir, puis de la garder, l’éduquer et la faire fleurir le plus longtemps possible. Les maitres d’Arnis Philippins Chrétiens et Musulmans se l’octroient par la révélation, puisqu’ils doivent la recevoir et qu’elle doit être écrite dans le livre au moins en filigranes. Michelangelo en créant librement en dehors des dogmes se rapproche de Dieu et s’éloigne de l’église. A refleurir et réfléchir pour un autre blog.

Les arts martiaux sont une paroxysme d’opposés symbiotiques, yin-yang, ombre(s) et lumières, Go-Jiu; parfois obscurantisme et iluminati, anges et demons. Ce sont des notions qui peuvent être a-prise lorsqu’elles sont attrapées dans l’instant, lorsque les conditions de lumières sont adéquates… comme Sheila. Se pose la question de la lumière dans le budo! D’où, de qui, de quoi vient-elle?

Le diamant est un bonne image dans sa capacité à faire vivre la lumière de façon totalement opposé s’il s’agit d’un diamant «blanc» ou d’un diamant de couleur. Nous reviendrons sur cette métaphore.

Apprenti sage et vice versa

Lorsque j’entreprends le parfois pénible et frustrant trajet qui consiste à prendre la responsabilité de partager mes expériences en Budo, il s’agit pour moi de donner des éléments, des concepts, des trajectoires, des idées de travail et de recherche et quelques outils pour commencer à bricoler, concevoir, dessiner , peindre, sculpter, étudier et composer. Tel Michelangelo Ludovico Di Buonarroti, l’élève devient un apprenti. Il doit alors chercher à découvrir par le processus d’apprentissage (prendre avec soi) des éléments, puis les concepts et des fondamentaux qu’il doit apprendre (encore!!!) à maitriser puis assembler, déstructurer et re-constituer sous d’autres formes, dans d’autres dimensions et toujours en mouvement.

Il commence par imiter puis s’égare dans un labyrinth créatif qui souvent n’abouti à rien. Il persévère et plus souvent abandonne lorsque les premiers feux de l’excitation de la nouveauté et du déguisement s’endorment. S’il continue et grimpe cette colline il rencontre souvent un aubergiste qui lui ouvre la porte de l’étape suivante.

Pour progresser, il existe deux moments où la porte du savoir est ouverte: Lorsque l’apprenti est vierge de toute certitude ou lorsqu’il s’est débarrassé de tout ses et ces apriori après les avoir entassé dans son grenier du savoir au prix de longue heures d’entrainement et de pratique souvent stériles. C’est plus simple pour un debutant, c’est plus risqué et beaucoup plus long pour un étudiant avancé. Par contre la personnalité se construisant sur les frustrations, prendre un long chemin permet de creuser plus profond. A vous de voir, moi c’est tout vu!

… maintenant creuser 20 mètres pour trouver de l’eau, n’a pas plus de valeur intrinsèque que puiser dans une eau limpide sans effort. Encore faut-il voyager vers cette eau limpide au lieu de creuser là on l’on est. Certes, le processus de «creusement» doit, certainement… de par la souffrance engendrée… apporter un element bénéfique…??? A creuser!

petit-prince-comparaisonEnsuite intervient la chance de rencontrer « le petit prince qui pose les bonnes questions »… puis l’alchimiste. Voie transversale: Corto Maltese.

C’est parfois sans espoir pour celui qui a passé trop de temps sur une route sans issue, car il aura à la fois les mauvaises habitudes et la certitude inavouable de savoir au plus profond de son être avoir perdu son temps en tentant de construire une tour sur un marécage tout en créant et criant ses certitudes pour mieux éteindre un éventuel réveil pénible face à une réalité dérangeant tel Neo face à la Matrix.

Certains auront reconnu le parcours initiatique, la pierre philosophale et ma culture populaire.

La réalité et son image

En matière d’apprentissage, mon postulat de départ est que les grandes et les petites vérités sont universelles ou ne sont pas. Une vérité est « universelle » lorsque que son application est transposable en totalité ou en partie à tout domaine d’expérience et s’applique à suffisamment de domaines pour qu’on puisse supposer qu’il existe suffisamment de raisons pour admettre l’éventualité théorique que cette réalité est transposable.

Nos conceptions restent très fortement empreintes des représentations idéologiques de la pensée traditionnelle, grecque pour les européens et nous simplifions notre expérience du monde pour la ramener à une vérité absolue, vérifiable et rassurante. Un espace euclidien par exemple. Il est certainement plus intéressant de com-prendre que les réalités auxquelles je fais allusion sont des réalités et des vérités relatives déterminées par des probabilités d’incertitudes. Nous sommes dans une représentation relative mais notre langage n’est pas les mathématiques mais le mouvement, la sensation. Nous devons apprendre à ralentir ou accélérer le temps, courber l’espace puis le compresser.

image-php

Est-ce une réalité?

En tout cas, c’est bien de cette façon que j’experience une attaque de couteau. Mon cerveau et tout mes capteurs sensoriels changent ma perception au point que ma réalité n’existe que dans les termes de ma représentation, de mon filtre. C’est ainsi qu’un pratiquant avancé peut controller un combat car il en change les termes, de la même façon que l’on change les règles d’un jeu qui n’en est pas un. Notre cerveau est un outil fantastique. Il suffit de l’utiliser à bon escient.

La question principale de tout niveau d’étude n’est pas le sujet, ni le contenu, ni celui qui enseigne, ni même comment elle ou il enseigne. La pierre angulaire de l’apprentissage de tout organisme vivant est notre besoin d’adaptation à un environnement pour survivre. Sans ce besoin de survie, il n’y a pas d’évolution possible car aucune urgence nécessaire. Sans l’inconfort, aucune raison de trouver une autre solution.

peter_sellers_inspector_clouseau_pi

Bon là… soit j’appel Jacques Clouseau soit on commence un cursus de Philo + Sociologie + Physique + Théologie. On va faire encore plus simple et revenir à la voie des armes qui est une somme de ces disciplines théoriques mais qui utilise une autre forme d’intelligence basée sur l’expérience des sensations; l’apprentissage kinesthésique et la magie des sons et des formes.

 

8 tactiques pour accélérer votre MBA

Et pourquoi pas 10?
Nous reviendrons en détail sur chaque point dans un blog à venir.

Conseil Global: N’essayer pas de manger votre soupe à la fourchette. Le budo (la voie des armes) est un mode d’apprentissage qui se base sur l’expérience physique et émotionnelle, sur une forte implication des sensations et des images et une implication minime de l’intellect. Il est indispensable d’utiliser l’outil le plus adapté à la tâche et à la tache (hein Greg)… Pas un tournevis pour couper une planche!

Bon après, nous ne sommes pas tous égaux devant les mêmes chalenges et surtout pas devant l’apprentissage. Nous n’utilisons pas notre cerveau de la même façon et nous n’avons pas tous les mêmes aptitudes. Comme disaient Coluche, certains sont plus égaux que d’autres et si vous êtes…

Une parenthèse: C’est incroyable la liberté d’expression et l’ouverture d’esprit qui existait en Europe dans les années 70 / 80 par rapport à 2016. Je n’ose même plus finir la citation de Coluche sans me prendre le risque d’une gay pride devant chez moi ou une émeute raciale ou pire. Heureusement qu’il nous reste la poésie et la musique alors osez…osez… osez osez Joséphine… et rien ne justifie

1. Au lieu d’apprendre / pratiquer / perfectionner puis enseigner, il est plus efficace d et plus riche de changer l’ordre « classique » des roles que vous jouez. Ainsi j’encourage à Pratiquer, enseigner, apprendre puis perfectionner. Attention il s’agit d’un enseignement dans la pratique et par la pratique: Centré sur l’élève, implicite et chaotique mais sous control.

2. Eloignez-vous de votre amour pour renforcer votre sentiment par la frustration de ce qui risque de ne plus être.
Nous avons tous ressenti ce besoin vital de revoir un compagnon, un ami ou nos enfants en prenant conscience de la force des sentiments grâce à l’éloignement. Faites de même avec les arts martiaux. Faites un break de plusieurs mois afin de vous ressourcer et de prendre de la distance. Cela permet de visualiser et donc d’emmagasiner des expériences de succès.
Si ca ne vous manque pas… arrêtez! Ca veut dire que ce n’est pas pour vous et ca m’évitera de perdre mon énergie.

3. Découper l’apprentissage sous des angles de lumières différentes et des approches chaotiques. Ca nécessite un gros blog!

4. Rechercher et débusquez les vérités universelles dans chaque domaine d’habitude (HD), au quotidien et dans toutes les facettes du genie humain. Certain cherchent même les genies dans les bouteilles. Non pas comme Madona mais plutôt comme Hemingway et ca marche aussi… hein Greg?!

5. Ne vous trompez pas d’objectif. Le Budo n’est pas pour le fun. C’est « fun » lorsqu’on attrape un moment, une étincelle de genie, mais ce n’est pas une fin en soi. Comme la chasse aux champignons ou les auberges espagnoles de sensei.

6. Visualiser 20 fois – Pratiquez une fois

7. N’apprenez pas la guitare avec un pianiste. Choisir son maître de thèse est une décision cruciale.

8. Remettre l’ouvrage sur le metier: Oui. Mais pas la fois de trop.

Voici donc nos 8 prochains blogs pour ceux qui peuvent encore me supporter.

Je vous souhaite une joyeuse mais attentive fêtes des morts. Les portes sont ouvertes mais doivent être refermées avec attention.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email